QU'EST-CE QUE LA MÉTHANISATION ?

Le gaz vert, une énergie renouvelable

 

La méthanisation est un procédé naturel de  valorisation des matières organiques en énergie renouvelable.

Ce procédé consiste à dégrader de la matière organique (issue d’exploitations agricoles ou déchets agro-alimentaires) par l’action de micro-organismes pour produire du biogaz.

Le gaz vert produit peut ensuite être valorisé de deux manières :

 - Soit il est brûlé en cogénération pour produire de l'électricité et de la chaleur,

 - Soit il est épuré et injecté dans le réseau de gaz naturel (solution retenue pour notre projet).

La matière restante après la fermentation, appelé digestat, est un fertilisant naturel inodore qui sera épandu sur les terres d'agriculteurs.

ALLEMAGNE.PNG

ALLEMAGNE

230 sites

La production de biométhane a dépassé les 10 000 GWh/an chez nos voisins allemands.

La méthanisation en injection : une filière en développement 

La méthanisation est un procédé ancien et bien connu en Europe, éprouvé depuis plusieurs dizaines d'année notamment dans les pays du nord.

Le premier méthaniseur en injection a vu le jour en France en 2011. Depuis, la filière est en développement :

Ainsi au 31 décembre 2020, 214 sites de méthanisation injectaient leur gaz vert dans le réseau français pour une production de 2'200 GWh/an.

Toutefois, la France est encore en retard comparée à certains de ses voisins du nord: en Allemagne c'est environ 10'000 GWh de biométhane qui sont injectés tous les ans dans les réseaux.

L'Etat et son agence de l'environnement, l'ADEME, soutiennent activement le développement de cette énergie renouvelable. Ainsi, la Loi Energie-Climat, en lien avec la loi de Transition Énergétique, se fixe une ambition de 10 % de la consommation de gaz couverte par du gaz renouvelable en 2030.

 

LES ATOUTS DE LA MÉTHANISATION

Production d'énergie renouvelable

Valorisable sous forme de biométhane (injection) ou en électricité et chaleur

Valorisation des effluents agricoles

Contribuant à la réduction des gaz à effet de serre (GES)

Evolution des pratiques agricoles

Permettant d'augmenter l'autonomie en azote (digestat) et la couverture des sols

Projets territorialisés

Combinant traitement des déchets, énergie locale et création de valeur

 

SCHÉMA DE FONCTIONNEMENT

Agricole

BIOMASSE

icone industriel.PNG

Agroalimentaire

icone ville.PNG

Collectivités

Biomasse : Plusieurs types de matières organiques (déchets ou résidus) peuvent être méthanisés : les intrants agricoles comme les résidus de culture (paille) et les effluents d’élevage, les déchets organiques de l’industrie agro-alimentaire et les déchets organiques urbains (restes alimentaires, déchets verts, boues d’épuration).

Culture intermédiaire, ensilage, pulpes de betteraves, effluents d'élevage...

Sous-produits agroalimentaires, déchets de légumes, marc de raison, graisses...

Biodéchets, ordures ménagères, déchets vertes...

MÉTHANISATION

icone digesteur.PNG

DIGESTEUR

Fermentation

Procédé de méthanisation : Il existe différents procédés de méthanisation selon la teneur en matière sèche du gisement, la configuration de l’introduction des matières organiques, la température du digesteur, etc. (voie solide/liquide, continu/discontinu, mésophile/thermophile).  La technique de méthanisation la plus fréquemment rencontrée est la voie infiniment mélangée en régime mésophile : après la collecte, la matière organique est introduite quotidiennement dans une grande cuve étanche appelée digesteur. Mélangée et chauffée à environ 40°C, cette matière, qui va rester environ 60/70 jours dans la cuve sans oxygène, va être naturellement dégradée, c’est-à-dire « digérée » par des micro-organismes. Ce processus naturel produit alors du biogaz et un résidu à forte valeur fertilisante appelé digestat.

VALORISATION

icone valorisation.PNG

Electricité

Chaleur

Biométhane injecté dans le réseau de gaz 
(usages : chauffage, cuisson, transport...)

icone tracteur.PNG

Fertilisant naturel
Retour au sol de la matière organique, compatible avec l'agriculture biologique, inodore

Cogénération

Valorisation énergétique : Le biogaz, composé principalement de méthane et de dioxyde de carbone, est une énergie renouvelable. Il peut être utilisé pour produire de la chaleur, de l’électricité ou valorisé en injection dans les réseaux de gaz. Ce dernier mode de valorisation est en plein développement en Ile-de-France : le biogaz est épuré, c’est-à-dire débarrassé de toutes ses impuretés, pour atteindre les mêmes propriétés que le gaz naturel fossile et prend le nom de biométhane. Il est ensuite injecté dans le réseau de gaz du territoire et peut être utilisé pour les mêmes usages que le gaz naturel : chauffage, cuisson, production d’eau chaude ou encore carburant propre avec le Biogaz Naturel Véhicule (bioGNV).

BIOGAZ

DIGESTAT

Survolez les zones pour plus d'infos

schema methanisation.png
 

SCHÉMA D'IMPLANTATION D'UNE UNITÉ

Schema_implantation_méthanisation.jpg

© GRDF

RETOURS D'EXPÉRIENCES

Pierre-Henri Roland, agriculteur dans l'Oise 

© GRTgaz

Les frères Quaak, agriculteurs en Seine-et-Marne

© GRDF